Zidane : “Quand je regarde Enzo, je me vois”

Invité mercredi sur TV5 Monde, Zinédine Zidane a fait le tour de l’actualité et, notamment, parlé de son fils qui lui ressemble tant et qui pourrait jouer avec l’Espagne ou la France. Un choix qui n’appartient pas qu’à Enzo.

- 0

Zinédine Zidane a indiqué mercredi sur TV5 Monde qu’il n’avait pas de préférence entre France et Espagne pour son fils Enzo, 15 ans, alors que la presse espagnole s’interroge sur les intentions des sélectionneurs des équipes de jeunes espagnoles à l’égard du garçon. Interrogé pour savoir s’il avait une préférence entre ces deux pays, susceptibles d’appeler le jeune garçon, Zizou a répondu “non, pas du tout”. “Aujourd’hui il n’a été appelé ni par l’Espagne ni par la France et c’est tant mieux comme ça”, poursuit Zidane. Interrogé sur la technique de son fils, Zidane admet “les roulettes, il les fait”, avant d’ajouter: “c’est vrai, dans la gestuelle, quand je le regarde, je me regarde, je me vois”. En Espagne, la presse sportive s’intéresse énormément à Zidane junior qui joue en cadet avec le Real Madrid.

“Tout semble indiquer qu’Enzo sera dans la liste des moins de 16 ans qui ne disputent pas encore de matches officiels”, peut-on lire dans le quotidien sportif Marca. “Si la convocation se confirme, Enzo jouera son premier match international avec les couleurs de la Roja”, selon Marca, qui rappelle que le jeune cadet du Real Madrid a encore le temps de choisir s’il veut jouer pour la France ou pour l’Espagne.

“Je ne suis pas au courant, mais s’il le mérite, pourquoi pas ?”, a de son côté commenté le sélectionneur espagnol des champions du monde Vicente del Bosque, interrogé par la presse locale sur les intentions des sélectionneurs des équipes de jeunes en Espagne. “Même s’il choisissait l’Espagne, il aurait jusqu’à 21 ans pour choisir avec quel pays il veut jouer de manière définitive”, a souligné de son côté le journal AS.

Zidane contre la vidéo

Sur TV5 Monde, Zidane s’est également exprimé sur l’arbitrage vidéo. “Je ne suis pas vraiment pour”, cela rendrait les matches “interminables”. Zizou ajoute qu’on “évoluera”, en citant une “possibilité” de technologie “sur le but”. Mais pour le reste, “je ne suis pas pour la vidéo”, martèle-t-il: “Il faudrait rester deux ou trois heures sur le terrain, ça enlèverait un peu de magie”.

L’ancien capitaine des Bleus a également dénoncé “les gens qui cherchent pour vendre quelques livres le mot qui va choquer”, en référence au livre de Jean-Pierre Paclet, ancien médecin de l’équipe de France. “Et oui ça blesse et ça touche, c’est malheureux, mais c’est comme ça, ce sont des gens qui cherchent pour vendre quelques livres le mot qui va choquer, le mot qui va permettre de vendre ces livres, c’est pas nouveau tout ça”, a commenté Zizou. Dans un livre intitulé “Implosion” (éditions Michel Lafon) paru fin août, Jean-Pierre Paclet écrit notamment que “des analyses de sang ont révélé des anomalies sur plusieurs Bleus juste avant la Coupe du Monde 1998: On peut avoir de forts soupçons quand on connaît les clubs où certains joueurs évoluaient, notamment ceux du championnat en Italie“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.