Vitres surteintées: L’association Tuning La Réunion reçu par le préfet

Après plusieurs manifestations et autre pétition, contre la nouvelle loi sur les vitres teintées par les membres de la profession à qui on retire leur gagne pain, une délégation composée des membres de l’association Tuning La Réunion, de leur avocat, Me Rochambeau et de professionnels, ont pu être reçue en préfecture de Saint-Denis ce jeudi matin. 

Photo zinfo974En effet, depuis le 1er janvier 2017, les vitres teintées font l’objet d’une réglementation plus stricte. Les règles concernant les vitres teintées ont été modifiées par le décret n°2016-448 du 13 avril 2016 mais la réglementation entrera en vigueur au 1er janvier 2017. Jusqu’à cette date, les vitres teintées ne sont pas interdites selon le Code de la route s’il est jugé que le conducteur dispose d’une visibilité suffisante. Le nouveau texte prévoit que les vitres d’un véhicule devront respecter un taux de transparence (ou niveau de transmission de lumière visible) de 70%. Selon la DSCR (Direction à la Sécurité et la Circulation Routières), ce taux minimum permet aux forces de l’ordre de mieux voir les infractions, de mieux voir le conducteur lors d’un contrôle. Il doit aussi permettre au conducteur une meilleure visibilité. Cette règle ne s’applique que sur les vitres avant. Certains véhicules comme les ambulances et les véhicules blindés bénéficieront d’une dérogation. 135 euros et trois points sur le permis, c’est l’amende que les automobilistes risquent de payer si leurs vitres avant sont trop teintées.

Photo clicanooLes arguments misent en avant par  ces professionnels sont surtout du a l’intensité du soleil à la Réunion. «Le soleil attaque la peau. C’est d’ailleurs mon cas. On a besoin d’une tolérance plus importante à la Réunion pour mieux lutter contre le soleil», affirme William Colter, si ces dernier sont cassées vous serez mieux protéger contre les éclats de verres. L’an dernier, le député Jean-Jacques Vlody avait déposé un amendement en reprenant ces arguments. Sans effet.  Inquiets lors du vote de cette loi pour leur activité économique, les professionnels sont aujourd’hui partagés. Jean-Fabrice Rivière, à la tête de Tint yourcar et membre de Tuning la Réunion, estime avoir perdu 80 % de son chiffre d’affaires. «Les gens viennent pour qu’on enlève le film. Mais on n’en repose pas de nouveaux», déplore-t-il.

Suite à la mobilisation contre la loi sur les vitres surteintées, elle demande une dérogation. “Les professionnels sont avec nous comme nos avocats . Nous sommes confiants, il faut rester positif”,indique Willian Colter, président de Tuning La Réunion.

L’association qui s’est rapprochée de leurs homologues en Martinique devrait, à l’issue de leurs entretiens respectifs, se concerter pour décider de la suite à donner au mouvement. 

À l’issue de leur entretien, les membres de la délégation sont ressortis globalement satisfaits. “Le préfet s’est engagé à passer le message au gouvernement”, a déclaré Me Rochambeau. S’ils ont été écoutés, difficile pour le moment d’obtenir satisfaction. 

Pour le moment, préfecture et forces de l’ordre se sont engagées à appliquer la loi“avec discernement”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.