Un Classico en demie et l’Inter éliminé

La fin de saison aura le goût savoureux du Clasico. Le Real Madrid, qui avait fait le plus dur à Santiago-Bernabeu en battant Tottenham 4-0, a rejoint le FC Barcelone en demi-finales de la Ligue des Champions.
Après leur affrontement en championnat, puis en Coupe du Roi, les deux grands de la Liga vont s’affronté sur la scène européenne avec une place en finale à Wembley pour enjeu. Le vainqueur retrouvera soit Manchester United ou Schalke 04. L’Inter n’ayant pu renverser une situation très compromise après sa lourde défaite à l’aller (2-5) face au club allemand, qui ont été une nouvelle fois vainqueur de du tenant du titre à Gelsenkirchen (2-1).

Malgré sa volonté d’effacer l’humiliation subie à San Siro, l’équipe de Leonardo n’a jamais réussi à inquiéter celle de Ralf Rangnick. Si Neuer a dû s’employer pour sortir une frappe de Stankovic (36e), auteur d’un but venu d’ailleurs à l’aller, le toujours jeune Raul, déjà dangereux de la tête (16e), a logiquement ouvert le score pour le club allemand. Idéalement servi parun de ses coéquipiers, l’ancien Madrilène a pu tranquillement crocheter Julio Cesar avant de pousser le ballon au fond des filets juste avant la pause (1-0, 45e).

A l’instar des Nerazzurri, Tottenham n’a pas déjouer les pronostics face au Real Madrid. Les hommes de José Mourinho auraient pu refroidir très rapidement le public londonien si Mesut Özil avait mieux négocié son duel face à Gomes (3e) mais les Spurs, malgré un Gareth Bale très incisif et à l’origine de plusieurs actions litigieuses dans la surface madrilène, n’ont pas su profiter du manque de réalisme de l’Allemand.

Cristiano Ronaldo a définitivement mis fin aux espoirs des Spurs en début de deuxième période avec l’aide de Gomes, le portier de Tottenham, coupable d’une grossière faute de main sur une frappe lointaine du Portugais (0-1, 50e). La soirée aurait pu être parfaite pour les Merengues si Ricardo Carvalho n’avait pas été averti. Le défenseur portugais sera suspendu pour la demi-finale aller à Santiago-Bernabeu (le 27 avril) dont l’Europe entière salive déjà.


Une pensée sur “Un Classico en demie et l’Inter éliminé

  • 18 août 2011 à 20 h 41 min
    Permalink

    Informative things. Yes you might be absolutely ideal. Deal with hyperlinks and still have control over these is vital pertaining to very good result.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.