Thierry Gorée se relance

Thierry Gorée à la relance

Même si un retour en sélection paraît compliqué au vu de ses relations avec le sélectionneur, Thierry Gorée entend prouver qu’il reste au niveau. (Photo : MP)

AS MARSOUINS – L’emblématique gardien du championnat est prêt à relever un nouveau challenge après une saison 2010 infernale. Son seul regard suffit parfois à flinguer les attaquants adverses. Le charismatique Thierry Gorée est de retour. De retour aux Marsouins déjà, deux ans seulement après avoir quitté l’équipe saint-leusienne, et surtout de retour sur les pelouses, six mois après son éviction de la Saint-Louisienne et de la sélection de la Réunion, -il était en conflit avec Jean-Pierre Bade-, qui s’apprêtait à disputer la coupe de l’outre-mer. Sa mi-temps face à la Saint-Pauloise, dimanche, en amical, a été de bonne tenue. Malgré quelques kilos supplémentaires apparents, le rempart n’a pas perdu de sa poigne et reste difficilement franchissable. Déterminé à effacer une année 2010 noire, il dit aujourd’hui avoir digéré l’affront. Gorée n’est pas fini, il veut le prouver.

Thierry, tout d’abord, comment ça va ?

“Ben ça va. Je suis en pleine préparation avec les Marsouins et ça a plutôt bien commencé. On a fait trois matches amicaux, trois matches gagnés.

Sur un plan personnel, vous étiez à court de compétition, comment vous sentez-vous ?

En effet, c’était un peu dur pour moi comme j’ai arrêté trois mois l’année dernière. Physiquement, ça se ressent. Avec le travail ça va revenir progressivement. Il ne faut pas brûler les étapes. On va y aller crescendo durant cette préparation, et après on verra pour le championnat. À l’entraînement, on fait des exercices spécifiques et en match, on essayer de colemater.

Votre objectif avec les Marsouins ?

J’aimerais gagner quelque chose avec eux. Sur le plan individuel, c’est un challenge à relever. L’idée est de prendre du plaisir, en donner au public, et donner aussi satisfaction aux dirigeants.

Noël Vidot a-t-il confié s’il faisait de vous son numéro 1 ?

Le discours du coach est clair : il n’y a pas de titulaire. Si on vient à l’entraînement et qu’on bosse, le meilleur sera dans les cages. Je suis motivé pour.

Avez-vous toujours la sélection de la Réunion en tête ?

(Il rit) La sélection paraît encore loin pour le moment. Certes, les Jeux des Iles approchent, mais je préfère penser à mon club avant et ensuite à la sélection.

Vous aimeriez bien y revenir tout de même.

Bien sûr, et je ferai tout pour être à mon meilleur niveau… Même si un retour paraît compliqué.

Jean-Pierre Bade ?

(Il sourit). Je préfère ne pas en parler, c’est terminé.

En voulez-vous à la Saint-Louisienne ?

Pas du tout. C’est le sport, et ça a toujours été comme ça, avec ses hauts et ses bas. Il faut passer l’éponge. Aujourd’hui, je garde contact avec les copains de Saint-Louis. Là, je suis aux Marsouins, content de retrouver un club avec lequel j’ai passé trois saisons. Il y a plein de jeunes qui sont arrivés. Deux anciens sont encore là. Il y a de belles choses à faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.