Présence d’un desenvouteur au Marché de Saint-Denis


Au Grand Marché dionysien, l’emplacement de D. ressemble à n’importe quel autre boutique du coin avec des statuettes, des paniers et des objets artisanaux. Une odeur d’encens imprègne les lieux. Mais point de D. ces jours-ci. “Il est en voyage à Madagascar. Il y va régulièrement pour chercher des tisanes et autres”. Certains disent que “C’est son père qui était vendeur avant lui. Il a repris l’activité”. Quand ? “Je ne sais plus mais çà fait au moins trente ans”, raconte encore cette personne.

Il faudra donc repasser pour une aide et se faire enlever un mauvais sort. Et ils sont nombreux à venir réclamer cette guérison auprès de ce commerçant d’origine malgache. “Les gens sont là tôt le matin. Ils font la queue. Des fois, il y en a encore qui attendent l’après-midi”, témoigne un vendeur voisin. Tous ces clients n’ont qu’un seul désir : se faire soigner, trouver une guérison et se faire enlever un mauvais sort qu’on leur a jeté. Et D. les guérit. L’homme n’a pas mauvaise réputation auprès de ses voisins commerçants, comme lui. “Il fait son truc dans son coin. Ça ne gêne personne. S’il peut aider les gens, pourquoi pas ? Ça le regarde”, commente l’un d’entre eux. “Mi conné li aide les gens mais bon, mi fé pas un compte avec”, ajoute une dame qui travaille là depuis longtemps.

Pour avoir vécu et connu Madagascar, Eric est formel : “Il s’agit de sorcellerie. Mais dans la Grande Ile, cela est pratiquée dans des lieux privés, pas dans des lieux publics”. Il dénonce les cris des personnes malades lors des séances de désenvoûtement. Au-delà, il déplore l’image que donne à Saint-Denis ce genre de pratiques au beau milieu d’un marché artisanal, ce n’est pas très bon pour le commerce……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.