Pix’L: Elle attends

Ce jeune artiste originaire de la Réunion continue son petit bonhomme de chemin sur les ondes des radios. Né d’une mère Réunionnaise, et d’un père Mauricien, Pix’L se laisse bercer dès son plus jeune âge au rythme du Jazz, de la Soul et du Rythm’ N’ Blues, avant d’apprendre le chant.

Le Portois écriras ces premiers textes à l’age de 11 ans en s’inspirant des sons de grand artistes comme Eminem, Cypress Hill. Mais c’est en déménageant dans le Sud sauvage que se dernier se familiarise avec la culture reggae, et commence à effectuer ses premiers enregistrement chez lui.

Son premier groupe “RasK” en 2007, et ses trente titres ne sont qu’un prémisse à sa carrière et sa voix au tonalités Jamaïcaines sublime sa musique engagée dans laquelle il mêle avec brio deux cultures, celles des Caraïbes et de l’Océan Indien.

Celui-ci enflamme les premières éditions du “Reggae Unity Festival” en Avril 2012 à la Ravine St Leu, ou il joue en première partie du légendaire groupe Jamaïcain “The Congo’s” , avant de se retrouver sur scène, lors du “Colosse Festival” aux côtés de “Malkijah“.

Mais s’est en 2013 que l’artiste voit sa cote de popularité monter en flèche avec ce refrain “Si ou v alé alé aou , mais si ou rode l’amour rest là, car ou coné si c pas ou mi rêv pas, si lé pas ensemb ou sa ne m’intéresse pas….” qui seras entonné par la plus part des Réunionnais et dont le clip à dépassé le million de vues sur You Tube.

Buzz.re

Celui reviens donc avec un nouveau titre en Ft. avec  Scory Kovitch, « Elle Attend »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.