Orangina induit en erreur ses fans sur Facebook

Facebook est un outil incroyable et utilisé a travers le monde. Ce qui donne des idées a certains grand groupe comme la firme d’Orangina. SI on regardons un peu la page Facebook de la marque Orangina : en apparence, tout va bien. Près de 300 000 fans, des posts réguliers, likés, commentés, partagés par la communauté, etc.

Mais c’est juste en apparence. Et oui car pour certains, la course aux fans et au partage est une affaire de stratégie déloyale et c’est le chemin que semble avoir pris Orangina même si ceux dément et déclare « mener son enquête ». En effet avec la multiplication de commentaires et de partages venant de comptes Facebook révélant quelques étrangetés : on s’aperçoit que sur les publications, on retrouve souvent les mêmes fans derrière les interactions. Si si, regardez bien, il suffit de prendre quelques posts au hasard pour voir que ce sont généralement les mêmes fans qui likent, commentent, partagent.

En regardant de plus près, on retrouve sur deux types de profils :

– des profils d’users, n’ayant quasiment aucun ami, fans de très peu de pages Facebook, et dont la seule activité se borne visiblement à partager et commenter les statuts d’Orangina France…

– des FanPages assez étranges, puisqu’elles aussi ne font que relayer les statuts d’Orangina France, et ne comptent quasiment aucun fan…

Donc on remarque bien que la plupart de ces profils et de ces pages sont très certainement des fakes (qui signifie faux en anglais), créés uniquement pour améliorer les taux d’interactions de la page. Cela est vite vérifiable avec un post sur les Roux ou l’on voit que le ton et les termes utilisés sont très similaires, vous verrez distinctement qu’ils ce likent entre eux.

En truquant ces conversations, Orangina ne s’intègre pas dans l’esprit des réseaux sociaux Elle leur fait croire qu’elle attache de l’importance à leurs opinions, alors qu’elle ne cherche qu’à donner l’illusion. C’est vraiment lamentable de leur part et il devrait penser autrement pour redorer leur blasons auprès des consommateurs.

Pub avec Djamel Debouzze:

Pub ancienne:


pub orangina by Daminovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.