Michel Delpech, l’interprète Pour un flirt est au mort à 69 ans

A 69 ans, le chanteur, auteur, compositeur Michel Delpech est mort samedi soir, annonce son épouse. Il a été emporté par un cancer de la gorge contre lequel il se battait depuis plusieurs années maintenant.

Avec son sourire chaleureux, sa séduction tranquille dans la voix, bien Michel Delpech aura été du milieu des années 1960 à la fin des années 1970 l’un des interprètes les plus populaires de la chanson française.

Interprète d’environ une trentaine de grands succès, souvent des romances, avec parfois un léger commentaire social, aux mélodies bien tournées. Nombre de ces airs viennent du pianiste, compositeur et arrangeur Roland Vincent.

Avec une discographie très varier avec ses chansons qui deviennent vite des tubes: Un coup de pied dans la montagne (1970), Pour un flirt (1971) qui fut un succès planetaire, La Vie la vie (1971), Que Marianne était jolie (1972) composée par Pierre Papadiamandis, le complice musical d’Eddy Mitchell, Les Divorcés et en 1979, il enregistre un album de reprises, 5 000 kilomètres, avec des adaptations de chansons de James Taylor, Paul Simon, Carole King, Elton John, Graham Nash…

Dans les années 1997, il essaya des collaborations avec la nouvelle génération comme Obispo, Murat… dans l’album Le Roi de rien, mais sans convaincre. Depuis le début des années 2000 il bénéficie pourtant d’un retour d’attention. Bénabar le revendique comme une influence, le cinéaste Xavier Giannolli utilise sa chanson Quand j’étais chanteur pour son film éponyme en 2006. Il fut des apparition aux cotés de Bénabar, Clarika, Cali, Alain Souchon, Julien Clerc ou Francis Cabrel aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.