Mathieu Caizergues : un mentaliste donne une piste

Porté disparu depuis maintenant plus d’un an, le gendarme Mathieu Caizergues continue de faire les titres des journaux. Delphine Caizergues, mère endeuillée du randonneur le 23 juin entre Roche-Plate et Maïdo, n’a aucunement l’intention de baisser les bras. Deux nouvelles pistes sont dans la tête de la mère, une par le radiesthésiste Michel Bourgeois qui à l’aide d’un pendule aurait détecté à un écho. Deux zones sur lesquelles se sont penchés des traileurs chevronnés, qui ont répondu à l’appel lancé sur les réseaux sociaux par la mère de Mathieu Caizergues.

Des traileurs locaux ses ont mises en quête d’aider la mère de Mathieu. Pour la seconde fois, ces derniers se sont rendus à Mafate sur les traces du gendarme disparu. “À l’aide des coordonnées GPS, nous nous concentrons sur la zone située au-dessous du belvédère. C’est très difficile d’accès, mais c’est une explication qui semble tout à fait plausible“. Depuis le belvédère, lieu hypothétique d’une chute, une sente peut laisser croire qu’on se trouve sur un chemin pour une personne désorientée. “

Rien de très probant pour l’instant mais à l’aide de balises et d’une caméra, il souhaiterait déterminer la trajectoire de la chute. “On fait avec les moyens humains et les techniques à notre disposition“. Des moyens qui pourraient permettre de collecter des données essentielles, alors que la présence de dévers inverses rendent très difficile une observation par drone ou hélicoptère. Une tâche complexe mais personne ne perd espoir d’avoir des indices sur cette disparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.