Le Real et le Barça dans la tourmente de la commission de discipline

Les deux équipes d’Espagne qui ont proposées un triste spectacle sur la pelouse mercredi en demi-finale aller de la Ligue des Champions devrait trouver son prolongement devant les instances européennes. Le Real Madrid et le FC Barcelone ont décidé de s’attaquer mutuellement. Le club catalan reproche à José Mourinho ses propos d’après match et dénonce “une violation du code disciplinaire de l’UEFA”. Le Real a répliqué dans la soirée. La Maison Blanche a décidé de porter plainte contre les Blaugrana pour les “attitudes anti-sportives de joueurs qui ont simulé à répétition des agressions pour tromper l’arbitre, ce qui a clairement conduit à la décision injuste d’expulser notre joueur Pepe.”

Mercredi soir, José Mourinho a froidement et violemment pris à partis M.Stark à l’issue de la demi-finale aller de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et le FC Barcelone (0-2), jugeant que ce dernier avait avantagé les Blaugranas. “Pourquoi il arrive toujours la même chose à chaque demi-finale ? Nous sommes en train de parler d’une équipe fantastique. Je ne sais pas si c’est pour l’Unicef (le sponsor maillot du Barça), je ne sais pas si c’est le pouvoir de M. Villar (président de la Fédération espagnole de football) à l’UEFA. Je ne comprends pas”, a notamment lancé The Special One qui va devoir rendre des comptes à l’UEFA. Son entraîneur menacé, le Real Madrid a choisi de protéger son coach et brandi la liberté d’expression comme un étendard. “Le Real Madrid manifeste son soutien total envers son entraineur”, affirme le communiqué du Real.

Vendredi prochain – après la demi-finale retour – la commission de discipline de l’UEFA se penchera sur le cas de l’entraîneur portugais, qui pourrait écoper d’une suspension. Difficile d’imaginer l’ancien manager de Chelsea passer sous les fourches caudines de l’institution européenne alors que Arsène Wenger n’ayant pas échappé lui.

A noter que l’UEFA ne s’arrêtera pas au cas du seul Mourinho puisque le Real Madrid est également visé par la commission de discipline en tant que club organisateur de rencontre pour des lancers de projectiles pendant la rencontre et des intrusions sur le terrain. Le carton rouge de son joueur Pepe sera aussi examiné. Enfin, Barcelone est également visé pour le carton rouge infligé à José Pinto, gardien remplaçant. Ce dernier s’est retrouvé au coeur d’une rixe au retour des vestiaires. Il a donné une gifle à Arbelo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.