L’APECA , ancien foyer de redressement

L’APECA , ancien foyer de redressement

On a tous entendus parlé de cette institution avec nos grand parents ou arrière grand parents des années 30, l’APECA. L’Apeca était un foyer qui accueillait des mineurs difficiles. Les méthodes employées étaient violentes, coups, privations, mais au moins « ou té i ressort droite ! » disent les anciens qui y sont passés, c’était un peu l’école de la vie.

Association pour l’enfance coupable et abandonnée était basée à la Plaine des Cafres pour favoriser l’isolement total des jeunes à problèmes et était dirigée le Frère Polycarpe. Mais les noms très connus du frère Vincent, ou des éducateurs, Sully, Pompé et Tilmar sont souvent évoqués.

Selon Robert Chaudenson, qui s’est penché sur la question , l’établissement était réputer pour avoir une discipline de fer et dans les familles populaires, on en menaçait souvent les enfants turbulents de « lapéka » comme du « Sat maron » ou de la « Granmerkal ». Les anciens élèves en parlent  comme une sorte de bagne, les autres lui attribuant leur réussite dans la vie l’APECA les ayant détournés de la délinquance et orientés vers le travail car on y apprenait généralement un métier. 

On dit même que certains enfants était des cas possible dit de l’histoire “des enfants de la Creuse“ces enfants, souvent des pupilles de la nation, étaient en réalité choisis dans des établissement sociaux de la DASS, créée à la même époque par le même Michel Debré et nombre d’entre eux venaient de l’APECA. On s’est que ces « enfants de la Creuse » venaient, en réalité, essentiellement des Hauts de la Réunion, c’est-à-dire Hell Bourg et la Plaine des Cafres qui sont peuplés par une population plutôt blanche ou faiblement métissée.

L’APECA , ancien foyer de redressement
L’APECA , ancien foyer de redressement

Aujourd’hui le monde est trop permissif pour les enfants et les parents n’ont plus le droit d’éduquer leurs marmailles comme il se doit, dépassés par le comportement de leurs marmailles ils leur laissent à la merci de tous les vices. Les obligations de l’armée aussi manque à l’éducation de ses jeunes. Voici une vidéo d’anciennes photos compilées par un de nos internautes Jean-Claude Técher.

Est vous contraire ou pour la remise en place d’un tel foyer?

Une pensée sur “L’APECA , ancien foyer de redressement

  • 29 février 2020 à 22 h 38 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je recherche des photos de l’apeca. C’est quelque chose qui m’intéresse beaucoup. Mon père a été parmi ces enfants et j’aimerai voir les photos de ce que c’était.
    Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ce message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.