Foucque Automobiles dépose le bilan

Conséquence du plan de licenciement annoncé la semaine dernière, Citroën Foucque a demandé hier au tribunal de commerce sa mise en redressement judiciaire. Cette procédure permettra notamment de payer les salaires des mois à venir par les AGS.

À moins d’une surprise de dernière minute, Citröen Automobiles devrait être racheté par le groupe CFAO représenté à la Réunion par CMM, importateur des marques Toyota, Ford, Lexus et Volvo. Si rien n’est officiellement signé, des discussions extrêmement avancées entre les différentes parties ont eu lieu. La semaine dernière, l’offre était en cours de rédaction par les avocats. Malheureusement, Citroën Foucque traîne un lourd passif financier. Sa marge de manœuvre est quasiment nulle et les ventes de voitures neuves, limitées à moins de 100 par mois, ne sont pas adaptées à la taille de l’entreprise forte de 266 salariés. Citroën Foucque a donc déposé le bilan, hier au tribunal de commerce de Saint-Denis, et demandé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire. Le tribunal doit examiner cette demande aujourd’hui.

GEL DES DETTES

La procédure permettra à l’entreprise de geler ses dettes et de garantir les salaires de décembre et du treizième mois à l’ensemble des salariés. C’est en effet l’Assurance de garantie des salaires (AGS) qui prend le relais en cas de redressement judiciaire. Pour certains analystes, ce dépôt de bilan est une “mesure technique” destiné à éviter au repreneur de ne pas régler la facture sociale de l’entreprise. L’AGS devra également à terme payer les indemnités de licenciement des salariés. 85 d’entre eux pourraient être concernés par ce plan selon des chiffres avancés par la direction de l’AGS. Le nombre de personnes licenciées sera au bout du compte suggéré par l’administrateur judiciaire nommé par le tribunal de commerce. En difficultés depuis début 2009, Foucque a survécu jusqu’ici grâce à des accords avec des partenaires financiers. L’entreprise est obligée de payer ses voitures à son fournisseur avant la livraison au client. D’où l’incapacité de l’importateur historique de Citroën à la Réunion de retrouver ses chiffres de ventes des années précédentes. La mise en redressement judiciaire devrait geler les négociations entre CFAO et Foucque. Une fois nommé, l’administrateur judiciaire examinera les comptes de l’entreprise et proposera, s’il estime nécessaire, un plan de licenciement. De vives inquiétudes agitent actuellement les salariés qui craignent de ne pas percevoir le fruit de leur travail. Le placement en redressement judiciaire et l’entrée en jeu de l’AGS doivent justement les rassurer. Contactée hier, la direction de Foucque n’a pas donné suite à nos sollicitations.

Une pensée sur “Foucque Automobiles dépose le bilan

  • 18 août 2011 à 20 h 48 min
    Permalink

    You might be correct. Firebug is really a superior one. The particular Opera visitor additionally performs this.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.