Éthylotest obligatoire en discothèque


Les discothèques doivent être équipées de dispositifs “permettant le dépistage de l’imprégnation alcoolique”, le texte sur cette mesure étant paru le 01 octobre 2011 au journal officiel. Les exploitants de discothèques disposaient de deux mois pour se mettre en conformité.

La demande de dépistage devra être satisfaite dans un délai inférieur à quinze minutes et proposer un nombre minimal d’éthylotests, cela en fonction de l’effectif accueilli. Si un patron de discothèque opte pour les éthylotests chimiques, il devra par exemple être capable d’en fournir au moins cinquante par nuit.

Ses éthylotests doivent être “placés à proximité de la sortie” et “être visibles et signalés par un support d’information”, où sera inscrit “Soufflez, vous saurez. Ici, pour savoir si vous pouvez conduire, demandez un éthylotest.”

Sauf, que cette arrêté n’est pas très respecté. Les éthylotests sont bien présent dans les établissement mais aucun affichage ne mentionne leurs présences. Si vous demandez au bar vous l’aurez.

Les jeunes sont pour cette procédure, mais le manque d’information et le non respect de l’arrêté sur l’affichage d’information , ainsi que la non présence de ces éthylotests à la sortie de la discothèques ne sont pas une bonne chose pour eux.

Selon une étude de la Sécurité routière, 31% des accidents mortels sont imputables à l’alcool et dans 92% des cas, le conducteur alcoolisé est un homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.