Des ossements retrouvés

Encore un corps non identifié. Les gendarmes de Saint-Louis ont hérité d’une jolie énigme, hier. Des ossements ont été retrouvés dans la ravine du Gol à une centaine de mètres à vol d’oiseau de l’usine éponyme. Pour l’heure, pas de nom sur ce squelette, aucune cause de la mort avancée : on nage en plein mystère. Le corps est découvert vers 8h50 dans cette ravine, dont les rives sont jonchées de déjections, carcasses métalliques et autres détritus en tous genres. Un berger y mène son troupeau de bœufs.

Soudain, son regard est attiré quelque chose qui gît par terre, recouvert par des lianes. Il baisse les yeux et voit un crâne humain. La découverte est glaçante. Il prévient immédiatement son père qui en avise les sapeurs-pompiers de Saint-Louis. Ceux-ci ne peuvent que confirmer la présence d’ossements avant de passer le relais aux gendarmes de la ville. Les militaires se rendent sur place, accompagnés d’un technicien de l’identification criminelle, le plus à même a priori de trouver des indices. Chou blanc : hier au soir, cette dépouille avait gardé son mystère. Ainsi, les enquêteurs n’ont pu mettre la main sur aucun papier d’identité. Tout juste ont-ils pu déterminer que ce squelette, au demeurant incomplet, était là depuis un moment. Quelques mois au minimum. Les gendarmes doivent désormais s’en remettre à la science, afin d’avancer dans leur enquête. Une autopsie aura lieu ce matin. Le médecin légiste pourrait déterminer les raisons du décès. D’autant que lors de sa découverte, le corps, qui mesurerait entre 1,65 m et 1,70 m, ne semblait présenter aucune trace de violences. Pour établir son identité et son sexe, des recherches ADN et dentaires sont envisagées. L’enquête se poursuit, sous la conduite des gendarmes de Saint-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.