Des arrêtés pour Grand-Anse et le Domaine du Relais

Après des premiers mois plutôt timide pour la mise en place de leur futur projet, les Maires de la Réunion rentre dans le vif du sujet et celui de la Petite-Ile de déroge pas à la règle. En effet, Serge Hoarau vient de prend deux arrêtés pour des sites très reconnus dans le sud de l’Ile mais aussi très fréquentés par la population Petite-Iloise. Grande Anse et le Domaine du Relais, victime de leur succès connait maintenant une réglementation stricte régulant les diverses activités sur les deux sites très fréquentés. 

Un premier arrêté qui interdire le camping sauvage avec tous ce qui en découle, comme le stockage de carburant, l’utilisation de réchauds à gaz ou à essence, l’utilisation de barbecues et l’allumage de feux de camp en dehors des foyers aménagés. Tous ce qui concerne matériel de musique et de sonorisation sont aussi proscrit ainsi que les groupes électrogènes. L’utilisation aussi de véhicules à moteurs à deux roues et les quads deviennent indésirables sur les voies d’accès aux aires de pique nique. “On doit réhabiliter le site avec la réfection des réseaux d’eau potable et d’électricité, refaire les allées, l’aménagement des parking, traiter les activités commerciales, rénover le four à chaux, refaire les sanitaires (gratuites ou payantes)” dit Serge Hoareau.

La deuxième et la plus discutable est que la baignade dans la bande des 300 mètres à partir du littoral de Grande Anse, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masques, tubas est interdite sur la plage de Grande Anse, bassin de baignade inclus. Les raisons avancer par la municipalité est la présence de brèches qui peuvent emporter les baigneurs. Les baigneurs ne sont pas les seuls et les pecheurs ce voient eux interdire toutes activités de pêche sous-marine, à la ligne, à la foëne ou à la nage. 

Ces mesures seront-elles appliquées à long terme ou bien la municipalité recherche-t-elle des solutions pour inverser cette situation pour que la population mais aussi les amoureux de ces endroits typiques de la Réunion puissent retrouver leur petit coin de zénitude. Pour ce qui est du relais c’est certain “on va engager pour 270 000 euros de travaux : construction de 13 kiosques et refaire tous les points feux pour organiser le pique-nique” et un camping y est aussi prévu explique Serge Hoareau. 

L’élu Petite-Ilois ne se cachet et dis ”

Grande Anse : quelques explications.

Je vois que ce sujet fait polémique et je me dois de vous apporter quelques précisions sur les raisons des arrêtés applicables depuis le 27 mai.

S’agissant de l’arrêté interdisant la baignade, tous nous savons que ce site est dangereux. Des faits récents nous l’ont rappelé, il y a une dizaine de jours ou 3 enfants ont failli se noyer. Ils ont été sauvés grâce à l’intervention de 3 gendarmes présents sur site. La difficulté c’est qu’il n’y a pas de demi mesure. A partir du moment ou la baignade n’est pas surveillée, et c’est le cas du bassin, elle doit être interdite au risque sinon d’exposer pénalement les élus en cas de drame.

Concernant le camping sauvage, l’interdiction va dans le sens ou ce site doit être respecté et préservé contre les pollutions sonores, les déchets et le comportement à risque des campeurs : bouteille de gaz, groupe électrogène, congélateur, abattage d’animaux… La sécurité doit être assurée et maintenue sur ce site pour garantir l’intervention des secours.
Je veux enfin rassurer la population, le pique-nique activité appréciée par bon nombre d’entre nous sera conforté.

Contrairement à certains commentaires que j’ai pu lire sur certains réseaux sociaux, il n’est pas question de privatiser le site.

Bien à vous,
Serge HOAREAU”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.