Charles Aznavour nous a quitté

Un moment de la chanson ainsi que parolier nous a quitter hier soir. Après France Gall et Johnny Hallyday, c’est Charles Aznavour qui laisse la musique française orpheline d’une star.

Connu pour ses grandes chansons comme « La Bohème », « La Mamma » ou « Emmenez-moi », mais aussi pour son engagement pour l’Arménie, il a aussi écrit pour les plus grands, Juliette Gréco, Gilbert Bécaud, Edith Piaf qui le soutint ardemment et fut un de ses « quatre points cardinaux avec Charles Trénet, Constantin Stanislavski et Maurice Chevalier »

«Chanteur de variété le plus important du XXe siècle», titre attribué en 1988 à Charles Aznavour par la chaîne américaine CNN et le Times, il a à son actif plus de 1200 chansons dans sept langues différentes, des spectacles dans 94 pays et plus de 100 millions de disques vendus dans le monde entier. Très discret sur sa vie privée, le chanteur – décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 94 ans – a été marié trois fois et a eu six enfants dont trois avec sa dernière femme Ulla avec qui il était marié depuis plus de 50 ans.

Il a aussi fait carrière au cinéma : en quelque 80 films, il tourna avec François Truffaut (« Tirez sur le pianiste »), Volker Schlondorff (« Le tambour »), Claude Chabrol (« les fantômes du chapelier »)…

Ces dernières semaines, l’infatigable Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris de parents arméniens, avait dû annuler quelques concerts. D’abord en avril à Saint-Pétersbourg, victime d’un tour de reins. Puis en mai, en raison d’une fracture de l’humérus gauche, après une chute. Une accumulation de pépins physiques qui le ramenaient subitement à sa condition de mortel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.