CCAS de Saint-Denis : 700 000 euros d’aides d’urgence

Le CCAS de Saint-Denis répond aux demandes d’une population de plus de 140 000 habitants et gère un budget de 13 millions d’euros (7 millions pour la petite enfance, 6 millions pour l’aide à la personne). “Les aides de première nécessité représentent 700 000 euros (ndlr : dont selon nos calculs 275 000 euros pour l’aide alimentaire).

Nous en avons déjà consommé 270 000 euros en six mois pour 4 000 dossiers traités”, avance Monique Orphé, 1ère adjointe et présidente du CCAS. Elle constate “une augmentation inquiétante et constante des demandes depuis 2008 ”. Les repas servis aux SDF au Centre dionysien d’entraide sociale et de l’insertion (124 800 euros) sont ainsi passés “de 100 à 120 par jour”. 189 personnes y sont inscrites. La mairie remplit les assiettes la semaine, les associations le week-end. Les demandes de tickets alimentaires ont également gonflées. “Nous avons rehaussé cette année le prix du ticket de 3 euros pour le porter à 15 euros au total. C’est un geste fort”, illustre la présidente. Le budget du CCAS, qui compte 200 employés directs, a également bénéficié d’une rallonge de 500 000 euros cette année. Les secteurs d’intervention se multiplient et les demandes explosent. La pauvreté progresse : le nombre de SDF est à la hausse. À Saint-Denis, l’enquête de l’Observatoire régional de la santé en dénombre 130. La Croix-Rouge, chargée des maraudes par la Drass, estime qu’ils seraient “aux alentours de 250”. “Nous ne faisons pas de l’assistanat, mais de la solidarité. Nous allons créer deux abris de nuit pour les SDF, un dispensaire, un nouveau service d’aide à domicile”, annonce Monique Orphé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.