Boys Bands Alliage : mort de Quentin Elias

Les jeunes des années 90 le connaisse certainement grâce au phénomène Boys Band de cette époque. Quentin Elias agé de 39 ans du groupe Alliage a été retrouvé sans vie dans son appartement de New York vendredi dernier.

Une bien triste nouvelle dans le monde des chanteurs mais cette mort suscite beaucoup de réactions comme celle de Adel des 2Be3 J’ai été triste quand j’ai appris cette nouvelle. Toute cette époque est loin derrière moi, mais ça fait quelque chose. Ce n’est pas normal de mourir si jeune.” mais pour l’acien membre des 2Be3 celui-ci n’a pas su faire le deuil de cette célébrité. 

Quentin Elias aurait fêté ses 40 ans le 10 mai prochain et faisait partie de l’un des boys band qui ont marqué les années 90 avec leurs titres Le temps qui courtLucy ou Baila. Il avait commercialisé en 1997 plus de 500 000 exemplaires de leur album. Avec son groupe Alliage, Quentin avait enregistré des duos avec des grandes pointures comme Boyzone ou Ace of Base.

En 1999, Quentin tentera une carrière en solo et essaiera de donner un second souffle à sa carrière. Entre des petits rôles dans les spectacles de Robert Hossein (rôle de Jesus-Christ dans Ben Huret de Jean-Paul II jeune dans N’ayez pas peur), émissions de télé-réalité (L’Ile des Vérités 2 et plus récemment Giuseppe Ristorante sur NRJ12), mannequinat, film erotique gay, Quentin avait aussi sorti (dans un relatif anonymat) en 2003 un album intitulé always The Last To Say Goodbye sans grand succès.

Mais beaucoup de choses sont dites en ce moment sur les réseaux sociaux et son partenaire de musique Steven Gunnel tente de remettre les choses a leur place et nous donne son sentiment “On ne meurt pas comme ça par hasard, à trente-neuf ans. Il y a là une amertume, un profond chagrin qui appelleraient un peu de décence. Je les ai vécus: après la fin de cette aventure, j’ai sombré dans l’alcool et la dépression. Pour Quentin, c’était un culte outrancier de son corps, un égotrip, une spirale infernale. On ne tombe pas là-dedans par plaisir. Depuis sa mort les médias nous ont repassé ses photos, ses films… Certes, c’était sa vie, ses choix, mais Quentin, c’était quelqu’un d’autre. Malgré les frictions, les rivalités, les tensions et l’attitude extrêmement dure qu’il a eue avec moi en tant que leader du groupe, j’ai voulu croire à son bon fond.” dit le leader du groupe Alliage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.